2009-05-06, L’Express, by Bertrand Dermoncourt

On vous voit souvent à la télévision. N’avez-vous pas l’impression de verser dans le « people » ?

Certainement pas ! Lorsque je passe à la télévision, je chante toujours du classique. Je n’essaie pas de présenter une autre image de moi, qui serait plus en accord avec les goûts supposés du grand public. J’ai eu ainsi à me « vendre » entre un footballeur et une actrice porno. Un peu décalé, quand même, non ? Mais j’aime bien ce genre de confrontations, car elles montrent que la musique classique n’est pas un ghetto. Je suis un enfant de la télé, j’aime les jeux vidéo et je me dis que, en allant ainsi défendre Monteverdi sur le petit écran, je vais amener un certain public à le découvrir.

Source/Read more: [x]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *