2017-11-07, ludwigvan.com, by Frédéric Cardin

CRITIQUE | Philippe Jaroussky : un Händel d’or et surtout de soie
Par Frédéric Cardin le 7 novembre, 2017

C’est dans ce magnifique spleen avant l’heure, version germano-anglaise baroque, que nous fait plonger Philippe Jaroussky. Cette voix onctueuse, vibrante de lumière, mais habilement tempérée par le velouté d’une enveloppe délicatement perlée peut être resplendissante de lumineuses dorures dans les triples saltos des passages ultra-turbulents. Ici, cependant, l’or fait place à la soie, tant par la finesse de l’interprétation que par la grande délicatesse de ces partitions admirables. […]

 

Source/Read more: [x]