La Presse – Philippe Jaroussky: chanter des histoires

2017-04-07, La Presse, by Caroline Rodgers «C’était la première fois que j’entendais un contre-ténor en vrai. Je me suis dit que c’était magique et une petite voix intérieure me disait que je pouvais faire cela. Contrairement à bien des contre-ténors, je n’avais pas chanté dans des choeurs, enfant. Avec le chant, la grande découverte, pour […]

Toronto Concert Reviews – LES VIOLONS DU ROY and countertenor PHILIPPE JAROUSSKY combine for a baroque operatic showcase!

2017-04-14, Toronto Concert Reviews, by David Richards   Jaroussky played the various roles with dramatically convincing portrayals in each aria, but more importantly with a beautiful singing voice that is difficult to imagine. He took the Handelian melismatic scales at break-neck speed without losing clarity. His musical phrasing was incomparable and when he hit the long-held […]

ICI Radio Canada – Le contre-ténor Philippe Jaroussky explore de nouveaux registres

2017-04-10, ICI Radio, by À 39 ans, le chanteur Philippe Jaroussky, un des plus grands contre-ténors de la planète, n’a rien perdu de son organe. Après une absence de 10 ans à Montréal, il revient dans la métropole pour y présenter, mardi soir à la salle Bourgie, un concert avec Les Violons du Roy. Après […]

Info-culture.biz – Aux Violons du Roy : l’art sublime et exceptionnel du contre-ténor Philippe Jaroussky

2017-04-06, Info-Culture, by Jacques Leclerc   La modulation de la voix est parfaite. La voix se fait douce, très douce, fluide et naturelle ou forte et puissante selon les thèmes des airs handéliens. De plus, quelle énergie, il dégage sur scène. Fulgurant! Source/Read more: [x]

Le Soleil – Glorieux Jaroussky

2017-04-06, Le Soleil, by Josianne Desloges “Les mélomanes de Québec attendaient la performance de Philippe Jaroussky avec fébrilité et ils ont visiblement été comblés mercredi soir, au Palais Montcalm. Le contre-ténor français a chanté trois rappels, entre des ovations et des salves d’applaudissements nourris, et a merveilleusement chanté Handel auprès des Violons du Roy.” […] Source/Read […]